FAQ de Dieu... (uf)

Publié le par Luciiole

Je me suis dit que j'allais profiter des lectures disponibles en ligne pour lire la Bible, ptêtre. Seulement, je suis passée par un site de fans, et ça m'a agaçé en 5 minutes.

QA. 5: Comment concilier la notion d’un Dieu d’amour avec tant de détresse sur cette terre? Pourquoi Dieu permet-il la souffrance? [Ouais hein d'abord ! Question effectivement basique... ]

Avant la chute, il n’y avait ni mort ni peine, ni souffrance ni rien de ce qui nous afflige aujourd’hui. [On ne perdait même pas nos cheveux] Dieu avait disposé toutes choses pour que l’homme puisse mener une vie parfaite. [Parfaite. C'est ambitieux comme mot, même dans ce contexte] Mais l’homme a choisi délibérément de suivre ses propres voies qui l’ont éloigné de Dieu. [En tant que rebelle puissant et notoire... Et si Dieu s'était arrangé pour que l'homme n'ait pas envie ou besoin de suivre ces déviations malsaines ?] Nous ne savons pas pourquoi Dieu a accordé une telle liberté à l’homme. [Ah...]


En revanche, nous constatons que celui qui se détourne de Dieu sombre dans la misère. Ceci est confirmé jour après jour. [Faites passer ce message à 142 amis si vous ne voulez pas sombrer]

Beaucoup sont enclins à rendre Dieu responsable de cet état de choses. Pourtant, la faute n’incombe pas à Dieu, mais à l’homme.

[Attention, l'exemple qui tue arrive !!] Imaginons que vous rouliez à vive allure, de nuit, sur une autoroute. Vous décidez alors de votre plein gré d’éteindre vos phares. Pourriez-vous accuser le constructeur automobile si votre décision entraînait un accident? Le constructeur a équipé le véhicule de tous les moyens pour rouler de nuit et a fourni toutes les indications nécessaires pour vous permettre d’éclairer votre chemin. Si l’utilisateur refuse de se servir de l’éclairage, il en porte seul la responsabilité. [Voilà ! Alors rallumez vos phares sur l'autoroute la nuit, bande de zouaves] «Dieu est lumière» (1 Jn 1:5); si nous prenons le parti de vivre dans les ténèbres loin de Dieu, ne le lui reprochons pas, car il nous a créés pour vivre dans sa proximité.

Dieu est et reste un Dieu d’amour; il l’a démontré en accomplissant une œuvre inimaginable: il a donné son Fils unique pour nous arracher à la situation désespérée dans laquelle nous nous étions mis nous-mêmes. Jésus a dit en parlant de lui-même:« Le plus grand amour que quelqu’un puisse montrer, c’est de donner sa vie pour ses amis» (Jn 15:13). Existe-t-il amour plus grand? Jamais une œuvre comparable au sacrifice du Calvaire n’a été accomplie en faveur de l’homme; la croix est bien le point culminant de l’amour divin.[argument aussi basique que la question, et pas franchement en rapport avec elle, trouvé-je ]

Que nous soyons croyants ou non, nous vivons tous dans un monde déchu; la souffrance sous toutes ses formes connues en fait partie intégrante. Nous n’avons aucune explication à la souffrance qui frappe l’individu. [Ah... Bis]

Pourquoi telle personne est-elle épargnée par la maladie, alors que telle autre est atteinte d’un mal implacable et souffre cruellement? Il arrive même souvent que l’homme pieux soit davantage éprouvé que l’incroyant. Le psalmiste l’avait déjà constaté:

«J’ai vu en effet ceux qui ont renié Dieu, j’ai vu que tout leur réussit, et j’ai envié ces insolents. Ces gens-là n’ont jamais d’ennuis, ils sont gros et gras, ils ne connaissent pas la peine des hommes; les coups durs sont pour les autres, pas pour eux» (Ps 73:3-5).

Mais il finit aussi par comprendre le sens de sa détresse personnelle: elle n’est pas la sanction infligée en raison d’un péché particulier. [Alors là, si quelqu'un comprend en quoi le psalmiste comprend le sens de sa détresse, je suis preneuse... A part que c'est pas une punition ?] Il ne conteste pas avec Dieu; au contraire, il s’accroche davantage à lui:

«Pourtant je suis toujours avec toi. Tu m’as saisi la main droite, tu me conduis selon ton plan, ensuite tu me prendras dans ta gloire ... Mon corps peut s’épuiser, mon cœur aussi, mais mon appui, mon bien le plus personnel, c’est toi, Dieu, pour toujours» (Ps 73:23-24, 26).

[Se réaliser dans sa croyance quand tout le reste foire grave... c'est toujours ça de prit]

________________________________

Pardon pour la mauvaise foi, mais bon... C'est un réflexe dans ce domaine. C'est justement pour ça que je songe à voir de quoi il retourne dans la VersionOriginale du livre (la VO en français hein)

Publié dans Ephémeritudes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Leek 10/09/2009 13:22

^^ J'aime, et je trouve tes commentaires forts.